Une trentaine de membres a découvert le musée Paul Delvaux qui se niche dans la plus ancienne maison de pêcheur de Saint-Idesbald. Les oeuvres exposées nous ont fait découvrir tout le cheminement de l’artiste pour arriver à peindre ce que l’artiste appelle “un tableau fabuleux dans lequel je vivrais, dans lequel je pourrais vivre”.De sa période réaliste fortement influencée par l’impressionnisme à son monde de rêve et d’évasion rendu possible par le surréalisme, il nous éblouit par son attrait pour les trains, la femme et l’antiquité. Ses cartes de voeux mais ainsi ses dessins de mémoire réalisés à la fin de sa vie nous ont particulièrement touchés.

1Après un repas qui nous a rappelé que la mer du Nord regorge de poissons délicieux, l’après-midi fut consacré à la visite de l’abbaye des Dunes qui nous a replongé dans l’histoire des abbayes cisterciennes. Saint-Idesbald, troisième abbé et ses successeurs ont fait rayonner la splendeur de ce lieu jusqu’au milieu du XVIIeme siècle. La visite des réserves archéologiques, qui regorgent de trésors architecturaux, nous nous montre que le musée de cette abbaye, loin d’être figé, est un centre de recherche scientifique reconnu interna- tionnalement. En effet, l’IRPA avait prélevé des morceaux d’os du squelette de Saint Idesbald, afin de déterminer le mode de vie, l’alimentation et les maladies de ce moyen-âge si méconnu. Cependant, l’étude effectuée ces dernières semaines sur les fragments présumés de Saint-Idesbald révèle que ceux-ci ne peuvent pas être les siens. Ils sont beaucoup plus tardifs et donc saint Idesbald serait toujours enterré à Coxyde. A suivre…

6 novembre 2014

Journée à Coxyde le 25 avril 2015

Vitae adipiscing turpis. Aenean ligula nibh, molestie id viverra a, dapibus at dolor. In iaculis viverra neque, ac ele.
6 novembre 2014

Après-midi au Grand-Serment Royal de Saint-Georges le samedi 28 mars 2015

Duis sodales at, elit. Sed dignissim justo. Suspendisse fermentum erat. Duis consequat tortor. Mauris ut tellus.